Le kayak de mer : Engagement et responsabilité

[featured]SecuMerCreteil2015

Aujourd’hui, le kayak de mer est une activité qui plaît, qui attire, qui se développe fortement en France au point de se poser quelques questions sur sa pratique en mer. Comme certaines activités de ce type (surf, montagne, freeride, randonnée, etc… ) il est nécessaire de comprendre son fonctionnement et ses contraintes replacés dans son univers que l’on intitule « L’outdoor ».

Il est courant de faire des rapprochements avec la pratique de la montagne sous ses différentes facettes et la navigation en mer sur des petits navires comme le kayak mais néanmoins immatriculés. Depuis de nombreuses années, on s’est interrogé sur les risques objectifs de nos pratiques – montagne ou mer – ce qui a produit un ensemble de connaissances que nous pouvons utiliser avant chaque sortie.

Mais qu’en est-il de notre efficacité sur le terrain avec tout cet attirail théorique ?

De manière générale, ce que nous pouvons retenir de l’expérience des nombreux pratiquants et des observateurs, c’est que sur l’utilisation rationnelle de nos acquis, il est nécessaire d’y associer notre propre expérience et notre ressenti, le « feeling » en fait. On admet que l’un sans l’autre n’est guère possible à moins de gérer ses sorties en s’adaptant à chaque situation plus ou moins complexes, parfois délicates ce qui, à la longue, pourrait devenir dangereux.

Pour revenir à notre sujet principal, la connaissance du kayak de mer, il s’avère que nous essayons de pratiquer cette activité le plus souvent possible et de différentes manières. Pendant la longue période d’hiver, on évite généralement de se mettre à l’eau ….car, du mois de janvier au mois de mars, la mer est froide et souvent agitée !

C’est une période favorable – quand cela est possible – pour réviser les principes de base de la navigation (théorie sur la navigation, exercices de sécurité en piscine). C’est une démarche responsable pour ceux qui envisagent de sortir en kayak de mer aux beau x jours revenus.

La connaissance des techniques de sécurité en kayak de mer est incontournable et doit figurer dans la préparation de chacun avant de s’engager dans une sortie encadrée. Cela est évidemment vrai pour les débutants même initiés comme cela
l’est également pour les pratiquants de plusieurs années qui ont oublié les principes de base. Pour ces derniers, il faut noter une situation souvent constatée où un excès de confiance en soi peut parfois aboutir à un évènement malheureusement dramatique. En montagne, ce constat fait trop souvent la « Une » et on voit apparaître parfois la même chose en kayak de mer.

Les exercices de sécurité, il faut les apprendre et les répéter souvent pour que cela devienne un automatisme… surtout quand les conditions nécessitent de la rapidité et de l’efficacité. Un kayak qui se retourne (dessalage) ne doit pas poser de difficulté pour sa récupération dès lors que l’on connaît les manoeuvres de récupération. Porter secours et assister un kayakiste à l’eau en récupérant son bateau, le vider et l’aider à remonter sont les règles de base à connaître pour pratiquer cette activité en toute sécurité.

Comme chaque année, le Comité Régional de l’Ile de France de Canoë-Kayak (CRIFCK) a proposé un stage « Sécurité en kayak de mer » à Trappes. Le Dimanche 1er février, 65 personnes de 12 clubs différents de l’île de France ont participé à cette journée. Celle-ci était organisée en deux parties :

  • le matin, avec un atelier théorique sur la préparation à la navigation. Un tronc commun sur la météo, les courants, les marées et la navigation et ensuite, plusieurs mises en situation étaient proposées aux stagiaires
  • l’après-midi, une session pratique a permis de réaliser huit ateliers afin d’expliquer les différentes techniques de récupération en eau profonde, remonter seul dans son kayak, techniques de l’esquimautage, comment faire les bons noeuds (matelotage).

Le succès de cette journée spéciale « Sécurité en kayak de mer » a incité Joël Dugay et Michel Dumas (avec la participation de Cyril Fournier) à mettre en place un cycle complet sur la théorie et la pratique de la sécurité en kayak de mer. Celui-ci a été décliné en trois ateliers (un théorique et deux pratiques en piscine) :

  • le samedi 7 février, dans les locaux du club, pour la partie théorique: la météo, les marées, la complexité des courants, la lecture d’une carte marine, comment établir un plan de navigation, prise de décision. En complément à cette présentation, quelques conseils pratiques pour assurer la préservation du milieu marin et du littoral ont été suggérés.
  • les jeudi 5 et 10 février, deux séances spécifiques à la piscine Ste Catherine, pour la mise en pratique des techniques de récupération en eau profonde

Un moment de partage des connaissances qui a pu satisfaire de nombreuses demandes puisque 30 personnes de notre club ont pu bénéficier de ce cycle de formation qui leur apportera un niveau de connaissance nécessaire aux prochaines sorties en mer (Baie de Somme, Golfe du Morbihan, Crozon, Milos… ).

Une belle initiative saluée par tous qui devrait pouvoir se reproduire aux beaux jours par une séance particulière sur : « Lire et comprendre la carte marine et tracer sa route au compas ».

Un projet tout particulier pour l’année 2016 où théorie et pratique se succéderont pour une mise en situation en mer. Ce projet est en cours et l’information sera bientôt diffusée, probablement en Ile de France.

Bonnes navigations.

Eliane Debusne
Joël Dugay