Stage eau vive en région Lyonnaise

[featured]StageLyon2015

Premier week-end prolongé de mai, les kayakistes du cours de François prennent la route en direction de la région Lyonnaise pour un stage eau vive, avec comme objectif la validation d’une pagaie couleur !

Situé en bordure du Rhône, notre destination est un bassin artificiel de 600 mètres de long, qui permet d’appréhender rouleaux, vagues et obstacles, sur un parcours de classe II et III, qui alterne parties rapides et zones de récupération. Les obstacles sont arrondis, la profondeur varie de 30cm à 1m40.

Arrivés tard dans la nuit pour certains, nous décidons de prendre notre temps (c’est le week-end après-tout) et de ne commencer à pratiquer le bassin que vendredi après-midi.

Sur place, nous faisons le tour du parcours à pieds avec Yann, qui nous explique les subtilités de la rivière, ses courants, ses obstacles…

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Yann est le jeune padawan de Maître François, qui le suit pour qu’il devienne moniteur. Très dynamique et pédagogue, c’est lui qui a encadré notre stage, sous le regard bienveillant de François (oui, ne lui en déplaise, notre François a en fait un grand cœur tendre).

C’est parti, on se met à l’eau ! Un groupe avec Yann dans la partie haute et tumultueuse du bassin, et un autre avec François dans une partie plus calme, se rejoindront plus tard.
C’est sous des trombes d’eau que nous passons notre après-midi à naviguer dans les courants, certains préférant néanmoins rejoindre la terre ferme plus tôt que d’autres.

Après un échauffement à terre sommaire pour cause de pluie, nous avons commencez doucement dans la partie haute du bassin. Tout d’abord par des reprises et des bacs au niveau de la vanne d’arrivée d’eau pour que je puisse évaluer le niveau du groupe que j’avais au préalable choisit pour leur côté volontaire et en forme (Camillo est à féliciter pour cela car il ne manquait pas d’énergie positive au contraire il voulait dépasser ses limites). Après cet échauffement nous sommes partie travailler dans la première vague. Celle–ci présentant un courant lisse au départ suivit de 2 rouleaux elle était idéal pour approfondir les bacs-surf, les bacs et dans les rouleaux le surf. En présence de mes trois apprentis Christophe, Thomas et Camillo nous avons donc attaqués cette vague pour notre début de séance. Je n’avais malheureusement pas pensée que la vague leur tiendrait autant tête et malmène pour finir Christophe. Ce dernier fit la découverte des joies du dessalage en rivière et celle du passage de chute sans bateaux. En effet la chute suivante était plus imposante et notre cher Christophe en perdit un de ses chaussons, qu’il retrouva sous sons nez par chance. À la suite de cela nous avons continué à travailler la gite, l’angle d’incidence du bateau, les circulaires, et les passages de rapides dans la descente e escaliers du bassin que nous avons suivit.

C’est tout trempé que nous retournons dans notre gîte pour une bonne soirée avec un repas préparé par Thomas et Katalina. La journée fût sportive et nous avons tous mérité un bon repos !

Samedi matin, réveil au clairon, non pas par François (qu’on entendant râler à l’autre bout du gîte), mais par Yann, très pressé de se mettre en route.

Arrivés sur place, nous sommes navrés de constaté que les trombes d’eau tombées la veille ont fait gonflé le Rhône. Par un jeu de vannes communicantes, le bas du bassin s’est transformé en lac, alors que le haut ne reçoit presque plus d’eau. Résultat, nous devons adapter notre programme.
Yann nous propose des exercices de secourisme, que tout le monde s’exécute de faire dans la bonne humeur mais très sérieusement, sous un beau soleil revenu.
Puis nous reprenons quand-même nos kayaks pour quelques exercices dans le peu de courant qui reste.

Fin du stage en eau calme dans le bas du bassin, avec des exercices ludiques. Voyant l’état du bassin il a donc fallu que j’adapte avec l’accord de François la séance de l’après midi. Celle-ci commença avec un cercle de surf de la dernière vague restant sur le bassin. Nous avons par la suite dirigé notre séance (a François et moi) vers des jeux en eau calme. Ceux-ci ayant pour but de faire réfléchir indirectement nos élèves sur la stabilité de leurs embarcations et comment la maintenir avec des contraintes diverses. Les exercices avaient également pour objectifs l’apprentissage de différentes techniques de déplacement latéral de l’embarcation. Les différentes technique qui ont étés traités sont : l’appel latéral tracté, l’appel en godille, la propulsion circulaire. Nous avons également pendant ce stage, pour compléter ces techniques et sécuriser les pratiquants, les différents appuis : l’appui en poussé et l’appui en suspension. Les uns après les autres, nous faisons couler nos embarcations, et c’est non sans plaisir que nous arrivons à mettre François à l’eau !

Pour conclure sur ce stage, voici les messages des uns et des autres. Il n’y a rien à rajouter :

Recette d’un week-end réussi: Prenez un groupe de sportifs (kayakistes en particulier) avec une grosse dose de bonne humeur! (Merci aux conteurs d’histoires et autres) + huit grosses pincées de volonté, de partage et de participation + deux photographes hors-pairs, et enfin deux organisateurs qui se complètent à merveille!
Cela donne un week-end hyper sympa, avec une pêche d’enfer pour la semaine à venir ainsi qu’une envie de progresser et de persévérer! MERCI à tous!!!

Katalina

Je l’ai déjà dit, mais je vous remercie pour cette super ambiance que je n’avais pas eu l’occasion de connaitre au sein de ce club depuis longtemps.
Surtout ne changer rien ni personne.

Jim

Un grand merci aux organisateurs pour le stage (réussi malgré les conditions climatiques compliquées et les contraintes du bassin) et à tout le groupe pour la bonne humeur pendant le weekend!

Chris

A mon tour de vous féliciter pour l’excellente tenue de ce séjour qui je l’espère sera suivi par d’autres tout aussi réussis.
Le meilleur du stage été l’atelier sécurité qui était une nouveauté et au cours duquel chacun a joué le  » nageur  » et le  » sauveteur « . Il n’y a rien de tel pour mettre en confiance et développer l’esprit d’équipe, on continuera dans ce sens.
Bravo aux  » Maitre Queux  » qui nous ont régalé, au conteur d’histoires belges, à ceux qui ont ri (ça fait du bien) et à Yann qui s’est montré un bon futur moniteur et que je continuerai à suivre tout le temps nécessaire à sa formation.

François

Je me permets à mon tour de féliciter tous les participants à ce stage qui a été d’une très grande richesse.
Tout d’abord l’organisation et le déroulé ont été intelligemment maîtrisés, compte tenu de la météo.
Ensuite l’implication des participants à été plus qu’exemplaire, les uns s’intéressant à l’évolution des autres.
Que dire de l’ambiance bon enfant qui a rythmé ce stage jusqu’à la fin?
Enfin une mention spéciale à Yann, qui nous a agréablement surpris par sa maturité.

Engel